Signification des noms Flamands des pigeons Belges :

 

 

 

Les amateurs sont souvent perplexes devant les noms flamands des pigeons Belges...Il est souvent constaté qu'un pigeon vendu aux enchères par son propre nom atteint un meilleur prix que celui qui est proposé par le simple numéro de sa bague. Mais comme partout, les amateurs Belges identifient leurs oiseaux par les derniers chiffres de la bague matricule : qui ne connaît le "72" excellent producteur de Charles Van der Espt. Le "45" des frères Cattrysses, ou le fameux producteur "525" de Marc Roosens ! De telles appellations sont claires et ne peuvent prêter à confusion.

 

 

 

 

Sachons tout d'abord reconnaître le mâle "Duiven" de la femelle "Duiver", la soeur "Zuster" du frère "Broer". La reproductrice, quant à elle, sera la "Kweekduiven".

 

Les Belges utilisent parfois le terme "Ijzeren" pour décrire leurs pigeons, on peut le traduire par « Fer », ainsi une bonne reproductrice peut être qualifiée d'Ijzeren pour insister sur le fait qu'elle est solide et que l'on peut compter sur elle. Qui ne se souvient pas du fameux "Zwarte Ijzeren" de Van Hee qui remporta le premier prix national sur Bordeaux  en 1975.

"Zwarte Ijzeren" signifiant "Noir Fer".

 

Bien entendu, une victoire sur telle ou telle ville est parfois l'occasion d'en donner le nom au pigeon vainqueur. C'est ainsi que nous avons de nombreux « Barcelone » ou « Marseille » dans maints colombiers belges.
De cette façon l'Argenton" fut un vainqueur national Van Hee tandis que le "Libourne" fut un crack Van Bruaene. On se souvient encore de l’Angoulème" de Germain Imbrecht. Si de nombreuses femelles Belges s'appellent "La Souterraine", c'est simplement parce que ce lieu de lâcher est fort réputé pour repérer les femelles qui seront placées à la reproduction.

Certains amateurs ont l'habitude d'utiliser le même nom génération après génération. Pour distinguer un pigeon d'un autre, ils y ajouteront l'année de sa naissance : "Geschetpte Van de Witoger van 65" donnera : ---" Le bleu écaillé sur le mâle aux yeux blancs de 1965".

 

Quelques mots de base :

 

  • Blauwe          = bleu

  • Lichten          = écaillé clair

  • Wit                = blanc

  • Witpen          = vol blanc

  • Geschelpt     = L’écaillé .

  • -Donkeren     = écaillé foncé

  • Vos                = roux (de la couleur du renard)

  • Schalie (souvent employé par les Fr. Janssen) bleu foncé (de la couleur de l'ardoise)

  • Meeuw         = macôt (avec beaucoup de blanc, fait référence à la couleur de la farine)

  • Wittekop       = la tête blanche

  • Wittebuck     = à dos blanc.

 

Les Frères Janssen, encore eux, faisaient souvent appel à la couleur des yeux de leurs pensionnaires :

  • Witoger        = yeux blancs

  • Roodoger     = yeux rouges

  • Goeloger      = yeux jaunes.

  • Eenwitpen précise que le vol blanc d'un pigeon est composé de 11 plumes. La couleur d'un plumage peut être précisé par

  • "Bleek"          = pâle"

  • ''Sproetje"      = tacheté.

 

D'autres noms sont parfaitement explicites : Merckx (comme le champion des Frères Janssen).

Les jeunes d'as-pigeons célèbres peuvent très bien reprendre le nom de leur père précédé de "Jonge" (jeune) comme "Jonge Merckx".

Il va de soi que "Kampioen" signifie champion et que «As-duif » signifie As-pigeon.

 

De nombreux pigeons sont nommés d'après leurs caractéristiques (physiologiques ou psychologiques). Ainsi, un pigeon qui a l'air solide et puissant sera gratifié de "Slier" = taureau. André Van Bruane possédait un pigeon appelé "Oude Stier" - vieux taureau. Dont il tira 'Stier", excellent en grand fond. "Tammen' signifie gentil, doux, tandis que "Fantast", moins évidemment, signifie fantôme, sans doute pour qualifie un pigeon qui rentre si discrètement d'un concours qu'on n'en voit que l'ombre.

 

Quelques oiseaux portent le nom de "Bliksem' car ils rentrent à la vitesse de la foudre. Le plus célèbre "Bliksem" fut celui des Frères Denys.

D'autres noms sont utilisés qui rendent compte des caractéristiques physiques des pigeons: "klaren" pour "léger" et son opposé "dikken" pour "lourd", "pruts" pour "petit" et "bange" (mot souvent employé par les Frères Janssen) pour "peureux' ou "timide". "Scherpen" donne l'idée d'un pigeon "profond" et "zitïer" est celui qui "rentre mal"."Schouvman" (ramoneur) est un pigeon qui a l'habitude de flâner sur la cheminée tandis que la "Televisieman" adore se percher sur les antennes de télévision. "Ijskop" signifie "tête froide". "Kleinzoon" signifie "petit fils","Kleindochter" petite fille", "Doiie" = "sauvage" ou "fou".

 

Ce rapide survol du vocabulaire  colombophile flamand, n'a le but que d'apporter quelques éclairages sur la façon dont les amateurs belges nomment leurs pigeons.

 PMDK