Le sevrage des jeunes ...

 

 

2. 15 JOURS APRÈS LE SEVRAGE :

 

 

Alimentation :

 

Le matin: 1 cuillerée à soupe par pigeon de mélange pigeonneaux (junior).

Le soir: 1 cuillerée à soupe de Dépuratif

 

Boisson:

  • 1 fois par semaine du thé (1 cuillerée à soupe par litre d'eau).

  • 1 fois par semaine Multivitaminés.

  • 1 fois par semaine Sédochol (1 cuillerée à soupe par litre d'eau)

Cela permet d'éviter les troubles du système digestif.

Les autres jours eau pure. Pensez retirer les abreuvoirs le soir et les laisser sécher afin de tuer les éventuels germes de maladie.

 

Attention :

 

la 2ème semaine après le sevrage, une cure préventive contre le trichomonas sera appliquée.

Laissez les jeunes en liberté durant 2 à 3 par jour. Durant les premiers jours soyer vigilant, évitez que les pigeons soient effrayés intempestivement (chats, rapaces, etc…).

Une fois par semaine, donnez un bain libre ; Ne manquez pas d’y additionner suffisamment du vinaigre pour dissuader les pigeonneaux de s’y abreuver. Régulièrement proposer leur un bain tiède dans lequel vous y verserez 1 cuillerée à soupe de Néguvon par seau d’eau afin de les débarrasser de leurs vermines éventuelles.

 

3. FIN MARS - DEBUT AVRIL :

 

Alimentation : Le matin la quantité de nourriture peut être légèrement augmenté: 1.5 cuillerée à soupe par pigeon.

  • A ce moment, fini la liberté ! L'entraînement se fera une fois par jour et sous commandement rigoureux Dés le premier coup de sifflet ils doivent tomber vers le colombier et rentrer sans appréhension  Les pigeons désobéissants seront tout bonnement privés de nourriture ou éliminés. La discipline est d'un intérêt capital !

  • Le premier exercice d’apprentissage sera accoutumance au panier: les pigeons seront pris délicatement en nain, de préférence vers 10-11 heures, et placés en panier. Ils y resteront jusqu’à 15-16 heures. Ensuite, ils seront lâchés dans les environs proches du colombier. Rappelez-les immédiatement pour les faire réintégrer le colombier.

 

Le lendemain, si le temps le permet, aura lieu un 2ème vol d'entraînement sur environ 5 km. Le Jour suivant l'entraînement se fera sur 3 à 10 km, ensuite sur 15 Km et enfin sur une distance de 25 km. Les pigeons seront toujours lâchés en groupe et de préférence vers 10-11 heures du matin. Les faire entrer dès leur arrivée. Le vol de 25 km sera répété 4, 5 fois, car...."C'est en forgeant qu'on devient forgeron !".

Lorsque tous les vols d'entrainement seront terminés les pigeons auront droit à quelques semaines de repos, voilà le moment idéal pour, d'une part, faite contrôler leur état de santé, d'autre part, procéder aux vaccins nécessaires (variole et paramyxo). La vaccination peut se faire qu’après l’âge de 10 semaines, parce que ce n'est qu’à cet âge que le système immunitaire est entièrement développé.

 

4. CONCLUSION :

 

Il y a du pain sur la planche, ce schéma de soins est l'un ne ceux qui mènent au succès...bien sûr, il y en a d’autres !

 

Par contre, si vous envisagez de suivre ce schéma, faites le correctement, ponctuellement et avec persévérance. Faire un Jour ceci, le lendemain cela est néfaste. Tout comme l'homme, le pigeon a besoin de régularité.

 

C'est pourquoi les repas seront donnés à la même heure, les entrainements programmés à la même heure également, essayé de porter toujours les mêmes vêtements, etc... Maintenant que nous vu ce qu'il faut faire, il est peut être utile de voir ce qu'il ne faut pas faire :

  • Négliger de nettoyer le colombier quotidiennement.

  • De placer les jeunes de la 2ème nichée avec ceux de la première. Ce serait jouer avec le feu au point de vue de la santé et cela détruirait l’ambiance qui règne dans le colombier.

  • Employer des médicaments sans discernement.

 

N'oubliez jamais que l'oxygène est le meilleur et le moins cher des médicaments ! C'est pourquoi la surpopulation doit être évitée à tout prix.

Veillons à avoir, d'une façon ou d'une autre, un apport d'air constant, par ex. par un contre châssis munis d’une moustiquaire (tant devant que derrière le châssis) afin d'éviter tout courant d'air.

 

‘’Vouloir c’est pouvoir’’.

 

 

1. LE SEVRAGE :

 

 

Vers l’âge de 24 jours. Répandez une couche de courtes tiges de tabac sur le sol à défaut de la paille.

Alimentation : durant 15 jours les jeunes recevront à volonté la même nourriture que celle qu'ils recevaient de leurs parents. Durant les 3 premiers jours après le sevrage, donnez un complexe vitaminé dans l’eau de boisson. A renouveler tous les jours. En tant que supplément alimentaire, les préparations suivantes doivent être à tout moment disponibles dans le colombier :

  • Brique à picorer, grit pierre rouge (2 cuillerées à soupe pour 10 pigeons).

  • Vita minéral (1 cuillerée à soupe pour 10 pigeons).

  • Bio-bloc (env.50 gr. pour 10 pigeons) Emiettez dans un petit plat.

Tous ces suppléments alimentaires doivent être renouvelés tous les jours (pour raison hygiénique). Dès que les jeunes montent au perchoir, ils seront placés tous les jours, durant 2 heures, dans le spoutnik pour prendre connaissance de l’environnement.

 

 

 PMDK