La sélection ...

Il faut savoir que la surpopulation constitue un véritable fléau pour la santé de nos pigeons.

L'idéal serait de posséder de nombreux petits colombiers en carton, que l’on pourrait brûler après chaque saison et qui n'hébergeraient chacun qu'une poignée de pigeons.

A noter également, que la qualité et l’amélioration d'une colonie dépend généralement que de très peu de pigeons. Les vrais couples de reproducteurs sont rares Dans chaque colonie, y compris les meilleures, on élève annuellement plus de pigeons moyens, que de bons.

Dans un premier temps, le tri par le panier semble être le type de sélection le plus valable. Mais attention, une saison décevante, par rapport à une autre, due certainement à des erreurs commises, comme par exemple, l'emploi systématique d’antibiotiques, donne en général, un triage par le panier catastrophique.

A causse de cela, certaine année, des colonies réputées connaissent de sérieux revers. L’idée de repartir de zéro avec d'autres pigeons sans rechercher les causes d'une méforme persistante n'aurait aucun sens. 

 

Au vu de cela, durant la saison, si certains pigeons se sont bien défendus, et que les autres, qui sont soumis aux mêmes soins et qui séjournent dans le même colombier, ne peuvent se permettre de décevoir.

Pour les jeunes d'été et les tardifs qui n'ont pratiquement pas vu le panier l'année de leur naissance, il convient de rester prudent pour ce qui concernent leurs prestations à brève échéance.

La sélection par le panier est donc tout à fait valable pour des oiseaux en excellente condition qui disposent également d'un minimum d'expérience.

 

Quoiqu'en pensent certains, le triage par l'examen minutieux du plumage, de la gorge, de la musculature et de l’ossature est aussi important que le triage par le panier. Même si vous disposez d'un bon matériel de base, le triage à la main est complémentaire et indispensable si vous voulez atteindre un bon niveau et vous y maintenir.

Nous connaissons de bons amateurs adeptes d'une sélection uniquement par le panier, qui ont connu un déclin spectaculaire à partir du moment où leurs meilleurs pigeons se sont perdus ou sont arrivés en fin de carrière.

La sélection des pigeonneaux doit également être effectuée à la main dès le sevrage. Les faiblards, les malades et les mal conformés doivent être éliminés au plus vite car ils constituent un danger permanent pour la santé des autres.

Pour les tardifs, il n'y a pas d'autre alternative qu'une bonne sélection manuelle. C'est encore plus important lorsqu'on prend la décision d'acquérir quelques tardifs pour renforcer son colombier d'élevage.

 

Chaque colombophile doit être capable de trier ses propres pigeons, mais a aussi la possibilité de s’entourer des conseils du meilleur mage de la région. L’on aura comprit que sélectionner sévèrement par le panier et à la main est nécessaire pour conserver le meilleur niveau.

Le triage par le panier présente l'avantage de séparer rapidement le bon grain de l'ivraie pour les concours mais il n'est pas possible de déterminer des qualités physiques sans une bonne prise en mains, le tri à la main reste indispensable pour désigner les reproducteurs. La sélection manuelle peut être nécessaire et efficace à des périodes différentes de l'année.

De toute manière, les meilleurs colombophiles qui dominent la concurrence depuis des années, sont des véritables connaisseurs capables de sélectionner leur colonie tant par le panier qu’à la main.

Pour finir les pédigrées trop flatteurs ne devront avoir aucune incidence sur le tri, seul le pigeon vole et pas le papier !

 PMDK