Les conseils du mois ... par PMDK

CONSEIL DU MOIS DE JANVIER ...

Janvier c’est le moment de sevrer les précoces pour ceux qui on pratiqué l’élevage hivernal. Le nombre de pipant réussit est un bon signe pour la saison à venir. Cela veut dire que l’on n’a pas relâché son attention et ces efforts colombophiles. Cependant  attention au ‘’burn out ‘’avant de commencer la saison. Ne pas s’accorder un peu de repos (tension) est néfaste !

 

Pour les autres colombophiles qui pratique l’élevage dit à l’ancienne ou traditionnel, à savoir accouplement entre la chandeleur et la saint-valentin, le boulot début. Les couples doivent êtres effectifs sur papier, la préparation pour l’élevage doit-être celle indiquer dans les conseils de PMDK.

Pour les deux mouvances la ligne de conduite est la même, travail et vigilance. La future saison en dépend ...

Mon conseil du mois, est que : ‘’Que l’avenir se construit dans le passé !’’

 

‘’La science de ton passé est ton passeport pour l'avenir’’.


Citation de Christine de Suède; Maximes et pensées (1682)
 

                                                                                                                       PMDK

CONSEIL DU MOIS DE DECEMBRE ...

La mue se termine !

Nous sommes en Décembre, rien de plus normal !

Pour les colombophiles qui pratiquent l’élevage hivernal, la pression (le bon stress) colombophile est toujours présente.

Pour la majorité des colombophiles, c’est le moment de penser à toutes les mesures pour alléger leurs tâches au sein de notre hobby.

A savoir, opter pour un seul repas par jour en suffisance à l’heure de notre choix, mais composer d’au minimum de 36% d’orge pour les pigeons qui ne volent pas tous les jours. Ou bien la mise en place de bacs de nourriture automatiques.

Pour résumer se libérer du temps tout en respectant nos protégés.

Vous l’aurez compris, lever le pied au niveau pigeon et prenez du temps avec les vôtres, vous avez pratiquement un mois et demi à deux mois à leurs consacrer ne loupez pas le coche, vous pourriez le regretter en pleine saison…Et passez de bonnes fêtes en famille, c’est primordiale.

Mon conseil du mois, est :’’Aimez vos pigeons, mais n’oubliez pas vos proches’’.

 

«Nous ne discutons pas la famille. Quand la famille se défait, la maison tombe en ruine.»

Antonio de Oliveira Salazar.

PMDK

Le mois de Novembre, annonce la fin de la mue du duvet et des plumes de couverture ainsi que les rectrices, mais celle-ci n’est pas entièrement finie. La mue des dernières primaires est encore d’actualité, celle-ci se finissant généralement début Décembre. Donc il ne faut pas se relâcher au niveau des soins adaptés à la mue.

Hormis les colombophiles qui ont opté pour un élevage hivernal (voir article de PMDK à ce sujet), le moment est plutôt propice à la détente. Le stress et la pression est moindre dans la pratique de la colombophilie. Les pigeons sont séparés et disposés dans des volières distinctes.

C’est le moment idéal, pour se poser les bonnes questions, quelle est la visibilité de notre activité ? Que dois-je faire pour être mieux perçu et compris dans la pratique de mon hobby ?

Cela ce passe dans un premier temps, dans la mesure de l’acceptable, par le partage de notre passion au sein des réunions d’arrière saison !

Puis, et surtout s’ouvrir aux néophytes : ‘’Voisins, élus, médias’’.

C’est le moment de partager sa passion, de l’expliquer, de la rendre abordable. En deux mots de racoler pour ne pas sombrer !

Mon conseil du mois, est : "Savoir ce vendre, avant d’être soldé".

PMDK

En ce septième mois doux du calendrier Latin, les uns vont ce poser la question: ‘’ Dois-je garder mes tardifs?’’.
Vous s’avez ces pigeonneaux d’arrière saison, dont-on dit beaucoup de bien ! C’est logique car ils sont souvent issus d’essais étudiés : 
-Accouplement de deux sujets, ayant réalisés une bonne saison (pour les joueurs au naturel).
-Soit issue de l’accouplement des meilleurs veufs avec leurs demi-sœurs ou bien leurs demi-tantes, par exemple !
Ces tardifs sont des pigeons intéressants mais difficiles à gérer !
Ils trouvent souvent leur place dans de grandes structures, ou chez des colombophiles très patients…, voir très avertis. Mais pour la majorité des colombophiles, ils représentent du travail supplémentaire.
Quoi qu’il en soit, mon conseil de ce mois, est de :’’Ne vous embarrassez pas avec de pigeons difficiles à caser’’.

‘’Ce qui m’intéresse vraiment c’est de savoir si Dieu avait quelconque choix en créant le monde’’.      Albert Einstein.

PMDK

Le mois de Septembre, annonce le début de la grande mue, même si certain sont persuadés quelle est déjà là. Non, non la chute des plumes va s’intensifier. L’idéal c’est d’avoir prévu dans la conception des colombiers des pièges à plume. Vous s’avez, ces interstices sous les blocs casiers où vont se loger les plumes et le duvet, qu’il est bon aspirer au minimum une fois par semaine ! La toute fin de la mue est située vers le 10 Décembre de chaque année (soit la fin de repousse de la dixième primaire).

 

Que chacun établisse une méthode de classement, basée sur les vraies performances de leurs pigeons, et qu’ils s’y tiennent sans cœur, sans remords. Que celle-ci soit basée sur des calculs savants ou instinctifs, toutes méthodes est juste si elle est respectée !
‘’In fine’’, les uns achèteront de la chair à saucisse pour peaufiner leur sélection, les autres agrandiront leurs installations.

‘’Il faut que la raison l'emporte sur l'imagination.’’  Charles Darwin.
 

PMDK

Au mois d’Août, La saison est finie, sauf peut-être pour l’élite qui engage leurs dernières cartouches dans les joutes internationales, pourvue quelles soient pas à blanc et que la météo ne soit pas trop favorable aux organisateurs…sinon cela sent la déception !
Pour les autres, c’est le moment de choisir leur camp. Veulent-ils rester dans le ventre mou des championnats, tout en trouvant plaisir de voir leurs pigeons revenir de telle ou telle destination. Ou bien veulent-ils voir leur nom briller en haut du classement ? Pour tous c’est le moment de prendre les bonnes décisions pour la saison prochaine !
Donc le conseil de ce mois d’’Augustus’’, est de ne pas laisser parler son cœur.

Au mois de Juillet, après avoir été très attentif aux conditions atmosphériques du mois de Juin, la saison arrive dans sa dernière ligne droite.

Là, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier !

 

Entre les dernières compétitions des championnats en cours et les inters régionaux, les nationaux, il faut savoir gérer.

Donc le conseil de ce mois de Messidor, est que l’heure est à la prudence. Il ne faut surtout pas enloger tous les cracks du colombier dans la même compétition.
Répartir ceux-ci dans les divers compétions est judicieux, leurs laisser suffisamment de temps de repos entre deux concours est bon pour les joutes de plus de 700 kms même si celles-ci se sont bien passées.


Pour finir un deuxième conseil, ne tuez pas trop tôt les femelles des pigeons perdus ou sélectionnés, elles serviront pour adduire au casier voulu les nouveaux résidents, lors de  l’accouplement d’août.

“Le vrai courage, c'est la prudence.”  Euridipe

 

PMDK

Au mois de Juin, il faut être très attentif.

La saison bat son plein, le tri des vieux est commencé !

Nous allons commencer à participer aux concours avec les pigeonneaux. La météo va passer au solstice de juin (Eté).

 

Donc les conditions atmosphériques  vont être capricieuses, alors soyez très attentif à celle-ci, avant d’engager vos jeunes.

N’oubliez pas, qu’un seul concours catastrophique peut anéantir votre futur. Même si la sélection passe par l’apprentissage des jeunes, celle-ci ne doit pas se transformer en massacre !

 

Alors étudiez à la perfection les prévisions météorologiques, avant d’engager vos pipants !

 

‘’C’est la théorie qui décide de ce que nous pouvons observer.’’

 

Albert Einstein.

 

Au mois de Mai, il faut s’armer de patience. La Saison est commencée, depuis peu, mais tout le monde est déjà impatient de faire des prix avec ses protégés ! Les "Veuvagistes" sont déjà au taquet, les Joueurs au naturel sont toujours en attente de beaux résultats !

La moitié de la saison n’est pas encore entamé, alors patience !

Oui mais, ne pas oublier la sélection.

C'est-à-dire que pour la fin du mois de Mai, même si vous avez fait preuve de patience, il vous faut savoir quel pigeon sera gardé dans l’équipe de sport et sans regret l’écarter si celui-ci ne présente pas au minimum 75% de réussite.

Cela paraît peut-être dur ! Mais ceci est nécessaire si l’on veut progresser et sélectionner sa colonie.

 

“La patience a beaucoup plus de pouvoir que la force ”          Plutarque

Au début Avril, notez précisément comment vous avez préparé vos pigeons pour la saison, entrainement, nourriture, plan de prophylaxie, soin, volée etc …

Ensuite, décidez d’une ligne de conduite et d’une seule pour toute la saison, veuvage, naturel, veuvage total, autre méthode personnelle …, ‘’nunquam sapiunt’’* si vous vous trompez.

Mais restez-y fidèle ! Il n’y a rien de plus dangereux, que d’en changer en cours de saison ! En effet, vous ne pourrez pas tirer de réelles conclusions sur votre méthode, si vous en changez tous les trois jours. Les animaux en général aiment la stabilité. Dans tous les cas, les pigeons finiront par répondre à vos attentes, si ceux-ci sont en santé.

Graver tout cela sur le marbre, chaque année, et tirez vous-même les conclusions qui s’imposent.

A savoir : Il y a plus de mauvais colombophiles que de mauvais pigeons’’.

Cet adage est valable pour toutes les techniques animalières ne l’oubliez pas.

 

* Tant pis

Lors de la vaccination annuelle, contre la paramyxovirose, n’oubliez pas qu’un rappel est nécessaire dans un délai de 1 à 3 mois  et ce quelque soit le produit utilisé pour les jeunes de l’année et les pigeons n’ayant jamais été vaccinés.

La validité de la vaccination commence 15 jours après la prim-injection et dès la date de vaccination pour les rappels et se termine +/- 12 mois après.

Avant de vous rendre au colombier, pour baguer vos pigeonneaux, assurez-vous d’avoir les mains suffisamment chaude. Afin d’éviter un choc thermique entre votre paume et l’ensemble de l’appareil digestive du pipant. Une température de 35°C. semble correcte.

 

Ce détail évite les mauvaises fientes que l’on observe autour du nid souvent 1 ou 2 jours après le baguage.

 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now